16 février 2010

Un bonheur insoupçonnable de Gila Lustiger

21452Il y a quelques mois, j'avais lu sur la toile de nombreux avis élogieux concernant ce roman philosophique allemand, plein d'"anecdotes, de notes, de maximes, de dogmes et de leurs contraires" comme le signale le quatrième de couverture. Il s'agit en effet d'un bel ouvrage mêlant des illustrations originales et souvent rigolotes à une histoire assez simple, celle d'un vieil homme aigri aidant un enfant à surmonter sa peine après le décès de sa grand-mère. A cette intrigue s'ajoute une multitude de personnages secondaires aussi drôles qu'attachants, ayant chacun un rôle bien défini dans cette histoire humaine.

La construction de ce roman est également assez originale: de courts chapitres avec à chaque fois quelques mots ou termes introducteurs des thèmes à venir, des pages entrecoupées d'illustrations et des notes en fin de chapitre qui éclairent certains ressorts de l'action. Cette histoire est bien entendu assez touchante et fourmille de détails amusants et surprenants qui rendent la lecture vraiment plaisante. Néanmoins, je me suis longtemps interrogée sur la valeur "philosophique" de ce texte. Certes, il y a une ébauche de réflexion sur la vie qui vient s'enrichir de petits récits ou anecdotes, mais on reste tout de même dans quelque chose d'assez attendu et peu constructif. L'histoire est gentillette, mais ne m'a pas vraiment touchée, peut-être parce qu'elle sent le déjà-vu. La finesse psychologique fait selon moi un peu défaut dans ce texte certes amusant à lire, mais qui peut-être ne s'adresse pas tout à fait à un lecteur adulte qui attendrait davantage de profondeur. J'attendais sans doute un peu trop de cette lecture unanimement saluée sur la toile...

Posté par Snowball à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Un bonheur insoupçonnable de Gila Lustiger

Nouveau commentaire