19 avril 2010

Les saisons de la solitude de Joseph Boyden

1721_455208

Nous sommes à Moonsonee dans le Grand Nord : Annie, jeune femme au destin torturé est revenue dans sa région natale pour veiller sur son oncle Will, ancien pilote plongé dans le coma après un tragique accident. Dès le début, la narration s’intercale autour du double récit de vie de ces deux personnages atypiques : deux générations, une appartenance commune à un peuple malmené celui des Indiens, deux chemins de vie qui s’entrecroisent et se rejoignent souvent dans la douleur liée à l’évocation de souvenirs pénibles. Annie entreprend ainsi de divertir son oncle inconscient en lui racontant sa vie aux Etats-Unis, en lui décrivant un autre mode de vie et de pensée. Quant à Will, nous cheminons dans son inconscient à la recherche de souvenirs bercés par l’évocation de paysages et de coutumes ancestrales. Ces deux univers s’interpénètrent subtilement pour créer un lien entre ces deux êtres blessés par la vie. Le roman est bien écrit et se laisse lire, même si la fin est plutôt prévisible.

            Pourtant, je dois avouer ne pas avoir été totalement convaincue par cette lecture, loin s’en faut. Peut-être parce qu’elle me rappelle un peu trop les livres de Jim Harrison, et que précisément je n’ai pas accroché à la lecture des livres de cet autre auteur. L’univers du Grand Nord canadien, des Indiens fascine souvent plus d’un lecteur, pour moi ce n’est pas vraiment le cas. Si je lis Jack London avec un certain plaisir, j’apprécie un peu moins la littérature moderne qui traite de ce sujet. Au-delà de tout cela, j’ai trouvé que le roman de Joseph Boyden comportait certaines longueurs, en particulier dans l’évocation des déboires d’Annie, jeune femme blessée dans ses relations avec les hommes. J’ai trouvé le personnage de Will plus complexe et intéressant, mais là encore je ne me suis pas vraiment attachée à son histoire. En bref, j’ai éprouvé quelques difficultés à terminer cette lecture, à comprendre où l’auteur voulait en venir. Au final, mon avais reste donc très mitigé.

Lu dans le cadre du Prix des lectrices de ELLE 2010 595131972

Posté par Snowball à 12:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Les saisons de la solitude de Joseph Boyden

    Je vois qu'on a des avis assez semblables.
    Peux-tu m'envoyer ton adresse mail pour que je t'informe d'une rencontre entre bloggeuses avant la remise des Prix ELLE ?
    Ce serait dommage de ne pas te compter parmi nous ...

    Posté par Marie-Claire, 12 mai 2010 à 21:06 | | Répondre
Nouveau commentaire