10 avril 2011

Les anges vous méprisent de Laurent Crone

les_anges_vous_meprisent"L'entrée des Enfers est sensiblement plus large que la route qui la dessert. Cette singularité urbanistique à la portée symbolique évidente obéit également à un impératif fonctionnel : maintenir en permanence un trafic fluide". Voici ce que l'on peut lire sur ce quatrième de couverture bien mystérieux, mais qui ne reflète en rien ce qui se déroule réellement dans ce livre.

Dans le premier chapitre, un croisé meurt lors d'une bataille dans le désert.

Dans le deuxième chapitre, un petit lapin blanc se retrouve piégé dans un monde terrifiant peuplé de dragons, de chats démoniaques, d'eau au goût de souffre et de paysages rouge sang. Terrorisé, il n'ose sortir de sa tanière faite de ronces. Chaque soir, lorsqu'il s'endort, il se retrouve dans un monde blanc et paradisiaque, où un éléphant lui prodigue des conseils métaphysiques afin d'échapper à son enfer diurne. Malheureusement, l'imprudent n'écoute pas les conseils et apprend alors qu'il a échoué à parachever son cycle de réincarnation et qu'il est donc repartit pour un tour.

Il se retrouvera successivement dans la peau d'Hermann Göring, d'un cadre supérieur dans l'audio visuel, d'un psychiatre, d'un étudiant anarchiste et d'un vieillard. Chacune de ces personnalités sera confrontée à son propre pathétisme et aux créatures qui peuplent et dirigent cet étrange purgatoire en forme de couloir infini.

Construit sur une base similaire à celle des Chroniques martiennes de Bradbury, chaque "nouvelle" peut se lire indépendamment mais l'histoire générale court du début à la fin. Étonnamment bien écrit, mêlant intelligence, érudition et humour, Laurent Crone impressionne dans son premier livre paru Aux forges de Vulcain, petite maison d'édition que je ne connaissais pas et qui publie ses premiers titres. Assurément un coup de coeur de ce début d'année 2011, ce livre emballe tant par sa maîtrise narrative que par l'originalité de l'histoire. La dernière nouvelle a de plus pour mérite de réellement clore le récit avec une chute des plus originales (!) : un grand-père et sa petite fille en pleine ambiguïté sexuelle franchissent le cap des générations dans une haine commune, celle de leur cadet qui aura la chance de connaître la vie éternelle. Leur décision s'impose, prendre les armes et aller faire un massacre dans une école primaire... Politiquement peu correct, il vrai, mais ce livre déroute et dérange autant qu'il détient un bien mystérieux pouvoir de fascination.

Merci à Blog-o-book et Aux forges Vulcain pour ce partenariat! 0123

 

 

Posté par Snowball à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les anges vous méprisent de Laurent Crone

Nouveau commentaire