04 juillet 2011

Un été en vêtements de deuil de Akira Yoshimura

7623_aj_m_6984Cela fait un moment que j'ai délaissé mon blog, mais je n'avais pas pour autant arrêté de lire bien au contraire! J'en reparlerai un peu plus tard mais ces dernières semaines ont été riches en découvertes.

Je commence avec les bonnes surprises par cet envoi d'une bloggeuse bien connue et dont les qualités ne sont plus à présenter: Choco du Grenier à livres la grande de organisatrice du Challenge In the mood for Japan auquel je participe depuis plusieurs mois maintenant. Ayant appris que je lisais Akira Yoshimura avec le plus grand intérêt, elle a eu la très grande gentillesse de me faire parvenir un petit inédit paru en édition limité chez Babel il y a quelques années, j'étais vraiment ravie car cela fait bien longtemps que je cherchais à me procurer ce livre.

Il s'agit d'un court roman d'une quarantaine de pages qui a pour héros un jeune garçon prénommé Kiyoshi, qui vit seul avec sa grand-mère alitée depuis plusieurs années. Elle n'a aucun souhait que de mourir et ne témoigne pas la moindre affection au petit garçon. Celui-ci se lie d'amitié avec Tokiko, la fille de la nièce de la grand-mère qui vit juste à côté de la maison de Kiyoshi avec ses parents qui attendent depuis des années la mort de la grand-mère espérant obtenir un substantiel héritage. L'été s'égrène dans cette atmosphère de non-dits entre innocence des enfants et cruauté du monde des adultes. Difficile d'en dire davantage sans révéler la clé de cette intrigue qui tient le lecteur en haleine jusqu'aux dernières lignes.

J'ai beaucoup apprécié cette lecture qui m'a permis d'approfondir l'univers de Yoshimura: on retrouve cette atmosphère indéfinissablement étrange et déroutante qui fait le charme de nombreux de ses livres tout en renouant avec des thèmes importants de la littérature japonaise contemporaine que sont par exemple la nature, les secrets familiaux, la fascination morbide ou encore la complexité de l'âme humaine. Ce récit se lit d'une traite et fait froid dans le dos par son côté indéniablement macabre, son style à la fois léger et empli de sous-entendus, son écriture fine et esthétique. Une très belle découverte qui me donne envie de poursuivre la découverte de cet auteur décidément fascinant. Merci encore à Choco pour ce merveilleux cadeau qui vient clore mon challenge perso (même si je compte poursuivre mes incursions japonaises!).

 

in-the-mood-for-japan

Posté par Snowball à 10:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Un été en vêtements de deuil de Akira Yoshimura

    Oh ! Je me réjouis de voir que tu as aimé ce petit opus ! J'ai lu son "voyage vers les étoiles" récemment et je continue d'être fan de l'auteur
    En tout merci pour tes gentillesses !

    Posté par Choco, 10 juillet 2011 à 20:53 | | Répondre
  • oh! ça me donne envie de le lire tout ça!! Je vais m'y mettre! Merci!

    Posté par Camellia Burows, 18 juillet 2011 à 07:52 | | Répondre
Nouveau commentaire