16 avril 2011

La jeune fille suppliciée sur une étagère de Akira Yoshimura

97827410Attention lecture coup de coeur! J'avais beaucoup entendu parler sur la blogosphère de cet écrivain japonais réputé pour la beauté froide et pleine de grâce de sa plume, je n'ai pas été déçue au point de lire compulsivement tout ce que j'ai pu trouver aux éditions Babel qui a d'ailleurs fourni un remarquable travail d'illustration sur les couvertures de cet auteur dont je risque de beaucoup parler ces prochains temps.

J'ai donc découvert Akira Yoshimura avec ce petit recueil qui se compose de deux nouvelles aux titres des plus intrigants: La jeune fille suppliciée sur une étagère et Le sourire des pierres. Dans la première nouvelle, on découvre le destin tragique de'une jeune fille de seize ans qui vient de mourir d'une pneumonie fulgurante. N'ayant pas d'argent pour lui donner une sépulture décente, ses parents décident d'offrir son corps à la science. Sujet pour le moins étrange et dérangeant dont le caractère déroutant est renforcé par un point de vue interne très bien mené: ce n'est qu'au bout de quelques pages que le lecteur comprend que la narratrice, qui vient de mourir, nous livre son récit bouleversant. Aucun détail n'est épargné au lecteur: la froideur détachée de la mère, le transport désincarné d'un corps livré aux yeux de tous puis aux mains expertes mais non moins concupiscentes des chercheurs, la lente décomposition corporelle d'une enveloppe faite de chair qui se réduit peu à peu à des os jusqu'à devenir cendres et poussières emprisonnées dans un caveau dévolu aux inhumations des êtres sacrifiés pour la science et dont les proches ne veulent plus entendre parler.

Le miracle de ce texte est de n'être pas du tout morbide, bien au contraire. Une sombre poésie s'en dégage, le lecteur est comme fasciné par cette jeune fille qui observe à la fois avec détachement mais aussi avec beaucoup de tendresse ce qui lui arrive. En revanche, la seconde nouvelle Le sourire des pierres, ne m'a guère laissée de souvenir ou presque. Tout juste celui d'un récit inspiré d'une vieille légende japonaise: il s'agit de deux amis d'enfance qui aimaient jouer dans un cimetière et qui se retrouvent quelques années plus tard autour d'une mystérieuse disparition. Je suis restée sur l'éblouissement de la première nouvelle de ce recueil et je suis passée sur cette deuxième lecture plus fade. Une très belle découverte d'un auteur à la plume exceptionnelle, ce qui se confirme avec d'autres livres que je suis en train de lire. A recommander!

in_the_mood_for_japan

Posté par Snowball à 14:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur La jeune fille suppliciée sur une étagère de Akira Yoshimura

    Ah, je suis bien contente de voir ce titre chez toi ! J'aime beaucoup Yoshimura et ne me lasse pas d'entendre parler

    Posté par Choco, 23 avril 2011 à 14:27 | | Répondre
  • Moi aussi, j'adore cet auteur qui gagne vraiment à être connu et j'attends avec beaucoup d'impatience une sortie chez Babel prévue pour le mois de mai (Le convoi de l'eau) car mon petit budget ne me permet pas hélas d'acheter chez Actes Sud. C'est bien dommage car pour l'instant il n'y a que trois titres chez Babel (plus la nouvelle collector introuvable maintenant!).

    Posté par Snowball, 28 avril 2011 à 16:49 | | Répondre
Nouveau commentaire