28 juin 2009

L'annulaire de Yoko Ogawa

annulaireDe retour après une certaine absence durant laquelle je n'ai pas cessé de lire, mais sans pouvoir trouver le temps d'écrire. Heureusement, d'ici quelques jours les vacances commencent et j'aurai alors tout le temps pour mes activités littéraires!

Ce court roman de Yoko Ogawa se déroule dans un ancien foyer de jeunes filles transformé en laboratoire. Ce laboratoire, tenu par M. Deshimaru accueille et produit des "specimens" de toutes sortes commandés par des clients désireux de garder un duplicata d'un souvenir ou d'une partie d'eux-mêmes qui comptent à leurs yeux. Le récit est fait à la première parsonne, par le truchement de sa jeune assistante, qui après un accident du travail dans une usine de la région a perdu un morceau de son annulaire. Une étrange relation va peu à peu s'instaurer entre la jeune assistante et le directeur du laboratoire, relation construite autour de la part manquante de la jeune femme et amplifiée par l'atmosphère plus que inquiétante qui semble se dégager du laboratoire.

J'ai apprécié l'ambiance de ce roman qui renoue avec l'essence du genre fantastique: des petits éléments qui suggèrent un basculement possible dans l'irrationnel sans que jamais on ne puisse véritablement confirmer ce basculement. Beaucoup 'éléments énigmatiques et une relation toute particulière entre les personnages qui se tisse au fil du roman, une écriture simple et agréable confèrent à ce roman de nombreuses qualités et un charme indéniable.

Posté par Snowball à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur L'annulaire de Yoko Ogawa

Nouveau commentaire