22 octobre 2009

Zakuro d'Aki Shimazaki

zakuroDernier volet de l'oeuvre en sept tomes d'Aki Shimazaki, dont j'ai déjà fait l'éloge sur ces pages. Un dernier roman à l'image des précédents qui prend pour point de départ un épisode méconnu et caché de l'histoire des Japonais: la déportation des Japonais qui se trouvaient en Mandchourie vers la Sibérie pour le compte des soviétiques durant les années 40'. TsuyoshiTsuyoshi Toda est le fils d'un de ces hommes oubliés de l'histoire et dont on suppose la disparition. Et pourtant, vingt-cinq ans plus tard, il découvre que son père est vivant alors qu'il soigne avec courage sa mère qui a peu à peu sombré dans la folie parce qu'elle refusait d'accepter la mort de son mari.

C'est avec beaucoup de pudeur et de finesse qu'une fois encore Aki ShimazakiShimazaki nous livre un récit vraiment poignant. Une fois encore, c'est son écriture ciselée qui ravie le lecteur. Si le thème de la relation mère/fils est très présent dans ce texte, il faut aussi mentionner l'engagement politique de l'auteur qui lève le voile sur un pan caché de l'histoire japonaise. Zakuro, qui signifie grenade en japonais est en effet un plaidoyer engagé contre les atrocités engendrées par toutes les guerres qui ont marqué l'histoire de ce pays. Un très beau texte qui clôture avec brio cette pentalogie qui a d'ailleurs reçu de nombreux prix littéraires mérités.

Posté par Snowball à 13:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Zakuro d'Aki Shimazaki

    Je découvre ton site et tes billets très tentateurs sur Shimazaki. Il faut absolumment que je m'y mette !

    Posté par Choco, 28 octobre 2009 à 00:27 | | Répondre
  • S'y mettre c'est risquer de ne plus lâcher ces sublimes petits textes. Mais quel délice!

    Posté par Snowball, 03 novembre 2009 à 19:09 | | Répondre
Nouveau commentaire