13 septembre 2009

L'intranquille de Gérard Garouste

595131972Lu dans le cadre du prix des lectrices ELLE, L'intranquille de Gérard Garouste constitue, selon ses propres termes, un "Autoportrait d'un fils, d'un peintre, d'un fou", trois pôles d'exploration littéraire qui se mêlent dans ce texte publié chez L'Icoclaste. Dans cette autobiographie l'auteur débute ainsi classiquement par le récit de son enfance marquée par la figure du père, un homme violent dont la particularité était de spolier les biens des juifs déportés pour son magasin de meubles. Un père antisémite et peu aimant donc, une mère relativement effacée et une enfance marquée par les premiers signes de rebellion d'un adolescent qui se cherche. La honte de ce père honni semble influer sur la suite des évènements: Gérard Garouste nous retrace ses débuts en tant que peintre, mais le succès tarde à venir et à 28 ans, à la veille de devenir père pour la première fois, le peintre bascule dans la folie. arton12926Débute alors une période noire dans la vie de Garouste dont les internements en hôpital psychiatrique se succèdent: crise de délire, asthénie, procrastination. Le peintre n'ose plus toucher ses toiles, et seule sa femme Elisabeth parvient à l'empêcher de basculer définitivement dans la folie. Ces années sont émaillées de doutes et de rencontres, jusqu'à ce qu'enfin le peintre se révèle et connaisse ses premiers succès.

Co-écrit avec Judith Perrignon, ce livre n'est pas d'une lecture désagréable, même si j'ai trouvé que la première partie du roman était assez terne. J'attendais beaucoup de la suite de ce texte, concernant les années marquées par la hantise de la folie et de ses manifestations, j'ai été relativement déçue même si la réflexion sur le sacré et sur l'Art salvateur est relativement pertinente. En fait, ce texte m'a davantage donné envie de découvrir la painture de cet artiste que de me plonger dans les ménadres de son histoire personnelle. Ce livre n'est donc pas dénué d'intérêt mais le style laisse parfois à désirer et ne nous emporte pas aussi loin que l'on aurait pu l'espérer.

Posté par Snowball à 12:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur L'intranquille de Gérard Garouste

Nouveau commentaire