14 novembre 2009

La dame en blanc de Wilkie Collins

dame_en_blancIl y a quelques temps, je décidai de participer à deux challenges organisés sur la toile: le Challenge pour Wilkie Collins Addicts en herbe et le Challenge English Classics. Pour le premier challenge, il suffisait de lire un au moins de Wilkie Collins, auteur anglais de l'époque victorienne. Et pour le second, multiplier les lectures ayant pour thème les classiques de la littérature anglaise. Ayant depuis longtemps ce livre de Wilkie Collins sur ma PAL, j'ai pu faire d'une pierre deux coups et je ne regrette pas cette plongée dans l'univers victorien que j'affectionne tout particulièrement! Mais il est vrai qu'étant une lectrice avide de Jane Austen et des soeurs Brontë pendant mon adolescence, je cherchais de quoi renouveler mes découvertes et ce sont ces deux challenges qui m'ont décidée.

La Dame en blanc est un roman tout simplment extraordinaire, qui mêle romantisme et enquête policière, deux ingrédients de choix. Tout commence par une rencontre troublante un soir d'été: Walter HartwrightHartwright, jeune professeur de dessin sans emploi croise la route d'une mystérieuse jeune femme vêtue de blanc et tenant des propos pour le moins étranges. Il apprend un peu plus tard qu'il s'agit selon toute vraisemblance d'une pensionnaire évadée d'un asile voisin, mais cette rencontre continue de le troubler. Cet intérêt s'accroît alors qu'il est engagé à Limmeridge House pour dispenser des cours à deux soeurs, Marian Halcombe et Laura Fairlie car cette dernière ressemble fortement à la jeune femme qu'il a précédemment rencontrée. Peu à peu, les deux jeunes gens se rapprochent, mais tout les sépare et Laura est promise depuis la naissance au comte Fosco qui s'intéresse de près à la fortune familiale de la jeune femme. Walter décide donc de quitter Limmeridge House, mais la menace qui plane sur Laura va le conduire à une enquête dont l'issue sera pour le moins surprenante.

De nombreux ingrédients confèrent à ce roman une valeur unique: une alternance des points de vue narratifs (procédé assez novateur pour l'époque) donne une très grande dynamique au texte et permet au lecteur de mener sa propre enquête, les rebondissements sont en outre très nombreux et la fin pour le moins surprenante. En plus de tout cela, le charme un peu désuet du texte opère immédiatement, les personnages sont attachants et le style de Wilkie Collins apporte beaucoup de relief à l'intrigue initiale tant il sait égarer son lecteur sur de fausses pistes tout en lui laissant peu à peu entrevoir l'issue de l'enquête. J'ai vraiment apprécié cette lecture et je compte bien approfondir encore cet univers puisque d'autres romans de Wilkie Collins figurent en bonne place sur la PAL.

Merci encore à CryssildaCryssilda Wilikie_Collins_Addicts et à Karine  EnglishClassicsMaxi_copie_1d'avoir organisé ces challenges!

Posté par Snowball à 14:14 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur La dame en blanc de Wilkie Collins

    Et hop, un de plus qui file sur ma PAL... je vais arrêter de venir te rendre visite moi :p

    Posté par Anneso, 14 novembre 2009 à 20:39 | | Répondre
  • J'avais déjà lorgné sur ce livre : il ne me reste plus qu'à l'acheter...

    Posté par maggie, 15 novembre 2009 à 09:35 | | Répondre
  • C'était ton premier Wilkie? Si oui, ça promets, tu vas devenir une véritable addict! J'espère que tu vas continuer sur ta lancée

    Posté par Cryssilda, 16 novembre 2009 à 21:42 | | Répondre
  • Enfin ! J'ai acheté deux livres de Wilkie dont la dame en blanc et no et moi de Vignan ! Merci pour tes conseils lectures....

    Posté par maggie, 18 novembre 2009 à 13:21 | | Répondre
  • C'étais mon premier Wilkie, mais ce ne sera pas le dernier puisque j'ai été vraiment conquise. Je manque juste de temps en ce moment pour lire, quelle tristesse!

    Posté par Snowball, 21 novembre 2009 à 11:16 | | Répondre
Nouveau commentaire